flexionPetit extrait du livre « Soigner son cheval par l’ostéopathie » du Dr Marie Odile Sautel :

« Au sujet des flexions « décontractantes » chères à François Baucher :

Si dans la « première manière » de F. Baucher la cession de mâchoire sanctionne la flexion cervicale haute (nuque), elle devient, dans la « deuxième manière », un préalable indispensable à toute flexion de nuque. Le « ramener » est obtenu en fait grâce à la flexion (cession) de mâchoire ; c’est la « mise en main ».
Mais ce n’est pas tout : les flexions de F. Baucher concernent toute l’encolure, aussi bien dans son plan sagital que latéralement. Elles étaient destinées à préparer le cheval à la mise en main, mais surtout à assouplir, dans cette optique, les chevaux à encolure raide ; à l’époque on ne parlait pas encore de blocage ostéopathique. Mais ces flexions n’étaient « décontractantes » que si elles étaient sanctionnées par la cession de mâchoire.
[…]

Pourquoi un cheval sain (c’est à dire sans blocage) donne-t-il son dos quand il a cédé dans sa mâchoire ?

Dans la cession de mâchoire (mâchonnement, déglutition du mors), les ATM et os hyoïde sont libres de tout mouvement. Les fascias et muscles qui s’insèrent dessus également. Mais cela concerne aussi les os voisins (occiput, sphénoïde) ainsi que la colonne vertébrale, les épaules et le bassin par l’intermédiaire des membranes dures-mériennes en profondeur, car la tente du cervelet s’attache sur le temporal…
On a donc une liberté de mobilité jusqu’au sacrum. Par conséquent, le basculement du bassin (flexion lombo-sacrale) et l’abaissement des hanches, l’élévation du garrot et la flexion de nuque pourront en découler sans artifice.
Inversement, un cheval qui refuse de donner son dos bataille dans sa bouche avec la main du cavalier, et vous comprenez pourquoi. »


 

Vous comprenez maintenant pourquoi j’insiste sur le fait de faire ces flexions. Je pense que beaucoup ne prennent pas le temps de les faire, pourtant cela prend 5mn avant de monter et cela apporte beaucoup d’une part du coté de la décontraction de votre cheval et de l’autre du ressenti que vous pouvez avoir au cours de ces flexions. Cela vous donne donc des indications sur l’état de décontraction de votre cheval et vous permet d’ajuster alors le programme de votre séance.